daniel darc

Biography

Daniel Darc -Daniel Rozoum- (1959-2013) à Paris, France

Daniel naît en 1959 dans le 14éme arrondissement de Paris. Pendant l’année scolaire 1977/1978 il rencontre au lycée Balzac à Paris, Laurent Biehler, Mirwais Amadzaï, Pierre Wolfsohn et Stéphane Erard. L’aventure Taxi Girl commence, le concert du Palace en 79 où Daniel s’ouvre les veines, un premier 45t, Mannequin, dans l’esprit de The Model de Kraftwerk, Cherchez Le Garçon, le tube qui se vend à 350000 exemplaires, la mort par overdose de Pierre Wolfsohn, les départs de Stéphane et Laurent jusqu’au duo Mirwais/Darc qui prend fin à son tour en 1986.

Les inspirations musicales de Daniel Darc évoluent, en cette fin des années 80, il écoute les Who et les Kinks. Son premier album solo, Sous Influence Divine, sort en 1987, il est produit par Jacno. En 1988, sort La Ville, une ballade écrite par Etienne Daho, puis l’album avec Bill Pritchard. Au début des années 90, il adapte She’s So Untouchable pour un hommage à Johnny Thunders, puis reprend Les Champs Elysées dans L’Equipe à Jojo, disque hommage à Joe Dassin. C’est George Betzounis, son guitariste qui produit et compose la plupart des titres de Nijinsky, album qui sort en 1994, un disque électrique épuré, ave notamment la reprise de Comment Te Dire Adieu, écrite par Serge Gainsbourg pour Françoise Hardy. Avec les Weird Sins, groupe qu’il a monté quelques années auparavant, il part en tournée. Daniel Darc commence aussi à faire paraître ses écrits.

En 2003, le label Pias sort une compilation. L’année 2004 marque véritablement sa renaissance auprès du grand public: un nouvel album, Crèvecœur, conçu en tandem avec Frédéric Lo, compositeur, réalisateur et producteur du disque, mais surtout artisan de la sortie du désert pour Daniel Darc. Les critiques sont excellentes. L’album gagne la victoire de la musique catégorie Album Révélation. Il entame une tournée avec un groupe formé et orchestré par Frédéric Lo. Darc participe ensuite à diverses productions avec Cali, Buzy, Tchéky Karyo, Elisa Tovati, Thierry Amiel ou Alizée. Début 2007, il participe à la tournée Les Aventuriers d’un autre Monde avec Jean-Louis Aubert, Alain Bashung, Cali, Richard Kolinka et Raphael.

En janvier 2008 est sorti l’album successeur de Crèvecœur, composé, arrangé et réalisée à nouveau par Frédéric Lo. Le titre de cet opus est Amours suprêmes1, en référence à A Love Supreme, un album de John Coltrane dont Daniel Darc a fait l’un de ses disques de chevet. Alain Bashung, Robert Wyatt, Morgane (chanteuse de Cocoon) et Steve Nieve y font des apparitions. Le premier single s’intitule J’irai au paradis.

En novembre 2011 sort La taille de mon âme, nouvel album composé et arrangé avec le musicien Laurent Marimbert (que Christophe a présenté à Darc), et dont le premier single s’intitule C’est moi le printemps. Il contient aussi des extraits du film Les Enfants du paradis de Marcel Carné avec Arletty.