delaney blue

Biography

Avec son patronyme de héros lynchien, le soutien de Daniel Darc et son disque de rock joliment rétrograde sous le bras, il n’y a effectivement pas de quoi se priver de Delaney Blue.

Tout sauf un bleu, Georges Betzounis évoque irrésistiblement un autre beautiful loser le trop discret Trashmonk. Le coeur en lambeaux sur un tapis de cordes, l’instable Betzounis (Amsterdam, Londres, Paris) élève la poisse à un niveau rarement entendu ces temps-ci. Malheureusement, comme c’est le cas pour Daniel Johnston, LA fille ne reviendra pas pour autant.

À classer entre Stones, Suicide et Stooges, Stranger In Your Heart crache son blues avec une sincérité qui ne trompe pas sur son auteur et, croyez-le ou non, toutes les cascades se font ici en temps réel et sans doublure. Et puis, impossible de bouder un type dont le disque sonne comme une vieille démo de Ric Ocasek et qui a la classe de placer sa meilleure chanson Reno, ça ne s’invente pas en fin d’album !