jean paul effe

Biography

En 1977, Jean-Paul, adolescent tombé des banlieues et batteur obsédé par Robert Wyatt, découvre les Voivoids, Télévision et toute la bohème New-Yorkaise: cest grâce à la guitare, désormais, qu¯il composera le répertoire de T.V. EYES, son 1er groupe : grâce fuzz et fiévreuse peuplée de textes ténébreux évoquant Edgar « Alone Poe », mais le groupe ne saura survivre, ignorant alors la part de jeu et la distance nécessaire à telle entreprise.

A partir de 1980, il fait partie de ce qui deviendra plus tard – sans lui ! – Rita Mitsouko, joue avec Laurent Sinclair et Daniel Darc (ex Taxi Girl), mais il faut attendre 1985 pour son 1er projet ‘adulte’ : Frisson Magenta- avec la chanteuse Wally Bohr fait penser à un étrange Velvet Underground ou Damia remplacerait Nico. La mort de Lou, l’accordéoniste, met fin à l’aventure.

Dans les années 90 « An Angel Moves Too Fast To See », la pièce symphonique/performance pour 100 guitares de Rhys Chatham aux côtés de Jean-Francois Pauvros et Ernie Brooks, bassiste des Sexy Frogs de Bruno Blum, Guitariste chanteur de Guenaelle et les Galériens qui reprend dans les bars de l’est parisien le répertoire réaliste des années 30.

La musique de Jean-Paul aujourd’hui,hui constitue le lien manquant entre toutes ces aventures odes , la peur joyeuse et l’amour meurtri mêlant des mots simples ,des mélodies baroques, et toujours et encore des guitares… Chansons qu’il compose, produit et interprète dans divers salles parisiennes en solo ou en groupe.