Encore une voix féminine et quelle voix : celle, en anglophone, de Iza Voice, justement, par ailleurs guitariste-chanteuse des Rambling Jokes. La jeune Belge installée à Paris est accompagnée par un ex-Cherokees à la guitare et à la batterie et un ex-FlyTox à la basse.

Autant dire qu’on est dans du rock’n’roll garage comme on a adoré en faire de Sydney au Havre et de New York à Genève dans les années 80. Summer Brackets est donc une parfaite rencontre d’influences sixties, de punk-rock et de toute cette scène australienne dont le label Citadel Records nous a abreuvé.

Pas de revival, pas de regret dans ces morceaux courts et efficaces comme le genre le réclame : que ce soit « secret », « savage desire » ou « i swear », on baigne dans une rage contenue ou plutôt canalisée par les guitares. Et c’est bien le propre de cette musique d’où l’énergie positive qui s’en dégage. Une envie de bousculer les choses, ce que n’a jamais cessé de vouloir exprimer le rock.